Formes et Paroles, l'île de Gorée, Sénégal


L'usage des langues de communication internationale – anglais, français, espagnol et arabe – constitue un enjeu géopolitique, économique et culturel majeur. Dans nombre de pays anciennement colonisés, le multilinguisme a entraîné des transformations profondes dans la façon de nommer les choses et fait tomber les barrières entre le monde de l'oralité et celui de l'écrit.

La pratique de plusieurs langues nourrit la réflexion et le travail des écrivains de façon souvent consciente. Mais qu'en est-il pour les plasticiens qui ont choisi d'intégrer le mot dans leurs oeuvres ? Quel sens celui-ci revêt-il dans sa dimension visuelle ou sonore ?

La thématique de l'exposition Formes et Paroles– conçue en deux volets, arts plastiques et bande dessinée – s'appuie sur ces interrogations pour mettre en évidence des démarches artistiques qui, tout en étant ouvertes sur les réalités contemporaines, se nourrissent des héritages culturels respectifs de leurs créateurs.

Cinq plasticiens concernés par cette problématique de la parole – ils ont en commun le français et utilisent une ou plusieurs autres langues – ont été invités par le musée Dapper à réaliser une oeuvre originale. Ainsi, NDARY LO(Sénégal), BILL KOUÉLANY (Congo), THIERRY FONTAINE (La Réunion), TRÂN TRONG VÛ (Vietnam / France) et NADIA MYRE (Canada) ont conçu des installations qui se déploieront en plein air, sur deux sites exceptionnels de l'île de Gorée.

Le neuvième art, qui approche de son centième anniversaire en Afrique subsaharienne, offre un véritable espace de liberté pour mettre en scène les images et les mots.

Le musée Dapper a sollicité cinq artistes de bande dessinée pour enrichir le propos de l'exposition Formes et ParolesAL'MATA(République démocratique du Congo / France), JASON KIBISWA (République démocratique du Congo), ODIA (Sénégal), HECTOR SONON(Bénin) et TT FONS (Sénégal) ont créé, chacun avec un style marqué par de multiples influences, une histoire originale. Une sélection de leurs planches sera présentée au Centre socioculturel Boubacar Joseph Ndiaye et un livre, L'Afrique en partage, réunira leurs travaux.

 

Au moment où s'ouvre le XVe Sommet de la Francophonie, l'exposition Formes et Parolesmontre que les langues s'enrichissent au contact les unes des autres et participent de plus en plus à la dynamique des pratiques artistiques.

 

À Gorée
Esplanade face à l'embarcadère
Centre socio-culturel Joseph Boubacar Ndiaye
Place face à l'église

Entrée libre
Ouvert tous les jours sauf le lundi, de 10 h 30 à 18 h 30